514-277-1175

L’immatriculation d’un syndicat de copropriété

L’immatriculation d’un syndicat de copropriété

Écrit par Me Sébastien Fiset , LL.B., B.A.A.
Dimanche, 10 Janvier 2010 21:30

 

Y a-t-il nécessité d’immatriculer un syndicat de copropriété?

Contacter l’auteur : s.fiset@fisetlegal.com

Étant une personne morale assujettie à la Loi sur la publicité légale des entreprises individuelles, des sociétés et des personnes morales, un syndicat de copropriété a l’obligation de s’immatriculer.

De plus, le conseil d’administration du syndicat doit mettre à jour les informations le concernant contenues au registre en produisant au registraire des entreprises une déclaration annuelle durant la période déterminée, soit entre le 15 mai et le 15 novembre. Dès qu’un changement survient, le syndicat doit mettre à jour les informations de son dossier en produisant une déclaration modificative. Lorsqu’une information déposée au registraire des entreprises du Québec est incomplète ou inexacte, celui-ci doit également produire une déclaration modificative de corrections.

Notons qu’en cas de jumelage de la déclaration annuelle et de la déclaration de revenus de Revenu Québec, un syndicat dispose cependant d’un délai de six mois à compter de la fin de son année d’imposition (exercice financier) pour produire à Revenu Québec sa déclaration de revenus, incluant sa déclaration annuelle pour l’année au cours de laquelle cet exercice se termine.

Le registraire des entreprises peut radier d’office l’immatriculation de tout syndicat de copropriété qui est en défaut de déposer deux déclarations annuelles consécutives. Il peut également radier d’office l’immatriculation de tout syndicat de copropriété qui ne se conforme pas à une demande qui lui a été faite par le registraire des entreprises de mettre à jour l’information le concernant contenue au registre.

Le syndicat de copropriété qui serait radié s’expose notamment à la perte de l’exercice de ses droits et recours devant les tribunaux. De plus, le syndicat de copropriété qui omet de produire une déclaration, qui fait défaut de présenter celle-ci dans le délai applicable ou qui présente une déclaration qu’il sait fausse, incomplète ou trompeuse s’expose à des amendes variant de 400 $ à 4 000 $. Tout administrateur, dirigeant ou fondé de pouvoir d’un syndicat de copropriété qui a ordonné, autorisé ou conseillé la perpétration d’une telle infraction ou qui y a consenti ou autrement participé, commet également une infraction et est passible d’amendes d’au moins 200 $ et d’au plus 2 000 $. En cas de récidive, les amendes sont portées au double.

L’information fournie sur cette page est de nature générale et ne saurait pallier le besoin d’obtenir des conseils juridiques propres à une situation particulière.

Mise à jour le Samedi, 16 Août 2014 17:48

À PROPOS DE FISET LÉGAL

FISET LÉGAL inc. est un cabinet d’avocats situé à Montréal et spécialisé en droit immobilier et en litige commercial. Nous sommes plus particulièrement actifs en droit de la copropriété et en droit de la construction.

Nous représentons un grand nombre de syndicats de copropriété et de copropriétaires situés sur l’île de Montréal et ses environs. Nous fournissons aussi des conseils juridiques récurrents à nos clients et à leurs gestionnaires dans le cadre de leurs mandats dans les domaines du droit immobilier, du droit de la copropriété et du litige commercial.

Notre cabinet est capable d’intervenir tant le cadre des dossiers d’envergure que dans des dossiers plus simples. Nous adaptons les solutions offertes et nos services à chaque cas.

NOS COORDONNÉES

  1175 Bernard Ouest, Bureau 301
Outremont, QC H2V 1V5

  514-277-1175
  514-277-1172

NOS EXPERTISES

Droit de la copropriété
Vices cachés
Droit de la construction
Droit immobilier
Litiges commerciaux
Baux commerciaux
Médiation et arbitrage
Droit civil

CONTACTEZ-NOUS

Votre nom (requis)

Votre courriel (requis)

Sujet

Votre message